Que vous ayez une utilisation occasionnelle ou que vous soyez un professionnel de la coupe forestière effectuant des opérations à un rythme très élevé, il est impératif de prendre le temps d’entretenir correctement votre tronçonneuse. Du moins, si vous souhaitez amortir les frais engagés lors de l’achat.

Cela passe également par l’entretien de la chaîne de votre tronçonneuse. Celle-ci se détériore naturellement avec le temps et mécaniquement selon la fréquence d’utilisation, jusqu’à ne plus être efficace du tout c’est pourquoi il faut penser à affuter votre chaine de tronçonneuse..

Pourquoi affûter une chaîne de tronçonneuse ?

Une chaîne de tronçonneuse émoussée et usée demandera à coup sûr un travail plus important. Vous devrez faire plus d’efforts pour arriver au même objectif. De plus, il est important de noter que cela peut également nuire à la sécurité de l’utilisateur car une chaîne avec des dents de coupe émoussées ne coupera pas de manière précise. Elle pourrait même à terme endommager le guide et par la même occasion, la tronçonneuse elle-même.

De manière synthétique, nous pouvons résumer les avantages d’un affûtage régulier de la chaîne comme suit :

  • Augmenter la sécurité de l’utilisateur
  • Empêcher des événements fortuits de type rebonds de chaîne
  • Augmenter fortement la précision de coupe et les performances de la chaîne
  • Minimiser votre fatigue en rendant le travail moins difficile
  • Prolonger la durabilité de votre tronçonneuse, notamment du guide et de la chaîne

Pour ces raisons, il est nécessaire de vérifier l’état de votre matériel de manière régulière et, si la situation le réclame, de procéder à un affûtage de la chaîne de tronçonneuse.

Quand dois-je affûter la chaîne de ma tronçonneuse ?

Nous allons vous faire une réponse de Normand (on vous aime quand même, ne vous inquiétez pas !) : ça dépend. La fréquence à laquelle vous aller procéder à l’affûtage de la chaîne de votre tronçonneuse va dépendre fortement de l’utilisation que vous en avez eu. Quels types de coupes ont été réalisés et à quelle fréquence ? Sur quel bois êtes-vous intervenu ?

Il n’y a pas de réponse toute faite à cette question. Il vous appartient donc de vérifier l’état de la chaîne de manière régulière. En moyenne, il faut considérer un affûtage de chaîne tous les 3 pleins de réservoir pour les tronçonneuses thermiques et toutes les 10 heures d’utilisation pour les tronçonneuses électriques. Il peut même arriver, dans des cas d’utilisation intensive comme dans le secteur forestier, d’avoir à affûter la chaîne plusieurs fois par jour.

Le meilleur conseil que nos spécialistes puissent vous apporter est d’inspecter les copeaux de bois générés lors de la coupe. Une chaîne émoussée ne coupera plus de manière nette, vous devriez le remarquer sur ces résidus. N’attendez pas que votre chaîne soit complètement inefficace, vous risqueriez alors d’endommager directement le guide et, par conséquent, votre tronçonneuse.

Comment procéder pour affûter une chaîne de tronçonneuse ?

Plusieurs solutions s’offrent à vous pour affûter votre chaîne de tronçonneuse. Qu’il s’agisse d’un affûtage manuel à la lime, d’un affûtage électrique ou encore automatique, chacune de ces solutions répond à un besoin spécifique. A vous de décider laquelle est le plus adaptée à l’utilisation que vous faites de votre tronçonneuse.

L’affûtage à la lime (manuel)

L’affûtage à la lime est sans aucun doute la solution la plus communément utilisée parmi les utilisateurs de tronçonneuses. Il s’agit du moyen le plus économique de tous et qui, même s’il demande un investissement en temps, brille également par son aspect aisément transportable.

Compte tenu de sa popularité, nous vous proposons de passer en revue les différentes étapes nécessaires à l’affûtage manuel.

Sécuriser la tronçonneuse

L’étape la plus évidente est de sécuriser votre tronçonneuse afin d’éviter tout accident. En outre, vous devez avoir pris connaissance des indications prévues dans le manuel d’utilisation donné par le constructeur.

Vous allez ensuite devoir :

  • Fixer la tronçonneuse afin de l’immobiliser. Vous pouvez, si vous en disposez, utiliser à cet effet un étau. Ce n’est pas réservé à l’atelier et vous pouvez en trouver des versions portables qui feront parfaitement l’affaire sur le terrain.
  • Tendre la chaîne. Cela vous donnera une meilleure prise et visibilité sur les maillons de celle-ci.
  • Nettoyer la chaîne et identifier les maillons de la chaîne ayant besoin d’être affûtés, avant de verrouiller le frein de chaîne.

Votre tronçonneuse est désormais sécurisée et les maillons à affûter sont identifiés.

Affûter les gouges

Comme il existe plusieurs chaînes, il existe plusieurs limes. Veillez donc à choisir une lime dont le diamètre est adapté au pas de votre chaîne. Si vous avez un doute, consultez la documentation concernant la chaîne, ces indications doivent y figurer.

Si vous souhaitez obtenir une coupe totalement uniforme – signifiant que chaque dent découpera un même volume de bois, utile en sculpture notamment – vous pouvez repérer la gouge la plus courte et vous en servir comme référence.

Il vous suffit ensuite :

  • Placer le gabarit d’affûtage sur la gouge, si vous en utilisez un. Celui-ci vous une aide permettant de bien positionner la lime et de respecter l’angle d’attaque
  • Positionnez la lime dans le creux de la gouge de façon à ce que sa courbure s’adapte parfaitement à la pointe de coupe.
  • En tenant la lime à deux mains d’une bonne poignée, vous la faites glisser sur le tranchant des dents, d’avant en arrière.

Étant donné qu’il y a deux rangées de dents disposées en alternance, vous allez limer une dent sur deux dans un premier temps. Une fois fait, vous retournerez la tronçonneuse pour effectuer la seconde rangée en suivant les mêmes consignes.

Inspecter la profondeur de coupe

Aidé par une jauge de profondeur, vous allez pouvoir vous assurer que les limiteurs de profondeurs soient à la bonne hauteur, car l’inverse serait responsable de rebonds voire de dégâts.

Pour cela, vous devez positionner ce gabarit de profondeur sur la chaîne. Si une partie du limiteur dépasse de la jauge, alors elle doit être limée, à la lime plate, jusqu’à ce que ce limiteur soit à hauteur de la jauge.

Contrôler la chaîne

A ce stade, vous devez contrôler une dernier fois l’état de la chaîne. Pensez à vérifier la tension de la chaîne et passez un coup de graisse.

Vous pouvez maintenant reprendre votre travail de coupe avec une chaîne nouvellement affûtée.

L’affûtage électrique

Un affûtage à la lime va montrer ses limites sur une chaîne de tronçonneuse qui serait trop endommagée. Dans un cas pareil, vous pouvez considérer d’utiliser une affûteuse électrique. Celle-ci permet d’aller plus loin dans l’affûtage en remodelant quasiment les dents de coupe.

L’affûtage électrique gagne beaucoup en précision et permet d’augmenter considérablement la durée de vie de vos chaînes. En revanche, l’utilisation de cette machine prend du temps et, même si elle est assez légère, on préférera la conserver en atelier plutôt que l’emmener sur le terrain. Son coût, plutôt élevé, représente un investissement qui se rentabilisera au nombre d’utilisations.

L’affûtage automatique

L’affûtage dit automatique est assez récent et permet d’affûter la chaîne de tronçonneuse en quelques instants. Cela ne requiert aucun démontage du guide, ce qui contribue également à la rapidité du système.

Le plus connu d’entre tous est certainement le système PowerSharp ® de la société Oregon. Il est composé de quatre éléments qui, une fois combinés, produisent une solution d’affûtage efficace, rapide et pratique.

Vous pouvez trouver ces quatre éléments, soit la chaîne, la pierre à affûter, le guide et le système d’affûtage, très facilement dans des kits de la marque Oregon “PowerSharp ®”.